La Soirée des Doublures – Quand la mort tue… à jamais

Dans le cadre du Off PHOS 2013 et des Journées de la culture, le Théâtre des Grands Vents présente en collaboration avec la Ville de Matane

La Soirée des Doublures – Quand la mort tue… à jamais

Entrée gratuite!

Sous la direction artistique de Jean-Guy Dupéré et la direction technique de Frédéric Fortin, cinq comédiens (Nathalie Bernier, Frédéric Boivin, Mathieu Brien, Mathieu Brennan-Bergeron et Jonathan Bouchard) ainsi qu’un musicien (Jérôme Forget) recréeront spontanément devant public les dialogues, l’ambiance et la musique d’un film inventé à partir d’extraits de films en tous genres. Une performance hors normes qui unit cinéma, interprétation, improvisation et musique. Du thriller à la science fiction, en passant par le mélodrame, la comédie et le film d’action, cette toute nouvelle Soirée des Doublures nous transporte dans le temps, de 1950 à 2010, à travers des genres cinématographiques et univers visuels différents. Un second regard sur des films cultes et des navets. Ici, il n’y a pas d’histoire mais un titre, une ligne directrice : la mort. Parce que la Soirée des Doublures est assassine! Parce qu’en falsifiant ainsi les dialogues des films on signe en quelque sorte leur arrêt de mort.

L’événement sera suivi d’une discussion publique, elle-même suivie d’un banc d’essai pour spectateurs intrépides. À qui la minute de gloire?

La Soirée des Doublures – Quand la mort tue… à jamais sera également présenté le samedi 12 octobre prochain, au Caveau Théâtre de Trois-Pistoles, à l’occasion du 17e édition du festival de contes et récits de la francophonie, le Rendez-vous des Grandes Gueules.

Le Théâtre des Grands Vents (TGV) est une compagnie de théâtre de création fondée à Matane en 2009. Depuis sa fondation, le TGV s’efforce de créer des œuvres et événements diversifiés.

* PHOS est un événement majeur autour de l’image fixe et en mouvement. Il est orchestré par le centre d’artistes Espace F et voit le jour à Matane en ce mois de septembre 2013. Emballé par l’avènement de cette effervescence culturelle, le TGV décide de ne pas attendre la consécration de l’événement pour lancer dès cette première année le OFF PHOS! « Y a pas juste l’image dans vie, y a l’art vivant aussi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>